Motivation – Comment atteindre votre objectif de pratique
Miniature de l'article focus pratique "Motivation - comment atteindre votre objectif de pratique ?"

La plupart des guitaristes luttent pour conserver la motivation nécessaire à la pratique. Après avoir appris pendant de nombreuses années, la pratique peut sembler être une corvée. Nous savons que nous aimons jouer, mais cela ne signifie pas toujours que c’est plus tentant que de regarder la télévision ou de perdre son temps. Le titre de cet article est « Motivation pour la pratique », non pas dans le sens où vous devez être motivé pour pratiquer, mais que vous devez vous entraîner à être motivé.

 

La plus grande illusion des forces positives comme la motivation et l’inspiration est peut-être de croire qu’elles sont en quelque sorte autodidactes et auto-entretenues. Rien n’est plus éloigné de la vérité. La motivation n’est pas une force magique qui visite les chanceux et les pousse à accomplir leurs objectifs. C’est une ressource gratuite à laquelle nous avons tous accès – si nous sommes prêts à prendre une pelle et à la creuser.

Les principes de la pratique motivée

Engagement envers la guitare

Quel que soit votre objectif, vous devez vous engager à progresser en tant que guitariste. Si l’engagement est fragile, votre motivation le sera aussi. Pour certains d’entre nous, apprendre la guitare est à la fois un objectif personnel et professionnel. Pour d’autres, c’est juste un passe-temps. Décidez qui vous êtes, ce que vous voulez, et quel est votre niveau d’engagement. Ne laissez pas cet engagement vaciller.

L’apprentissage d’un instrument de musique est un effort qui récompense les personnes assidues. Contrairement à d’autres activités dans la vie, la guitare est sa propre récompense. Vous n’avez besoin de la permission ou de l’approbation de personne pour prendre plaisir à jouer et pour vous améliorer chaque jour. Pensez à ces mots et demandez-vous si vous pouvez vous les dire en toute confiance :

 

« Je vais prendre ma guitare et m’exercer pendant 30 minutes chaque jour, quoi qu’il arrive, pour le reste de ma vie. »

 

Si cela vous fait froid dans le dos, alors soit cet article s’est transformé en un livre d’auto-assistance boiteux, soit ces mots ne résonnent tout simplement pas en vous. Mais il ne s’agit pas de se promener avec une pierre d’amitié ou de boire du thé magique pour prévenir la maladie d’Alzheimer. Nous parlons de renforcer votre engagement dans la pratique. Et tant que vous ne pouvez pas prononcer ces mots, votre niveau d’engagement ne soutient pas votre pratique.

Le pouvoir des habitudes

Trop de gens ne reconnaissent pas le rôle que jouent le conditionnement, les habitudes et l’environnement dans les décisions qu’ils prennent chaque jour. Une autre illusion de la motivation est qu’elle est la source des bons choix quotidiens. Mais cela n’est pas exact non plus. Vos habitudes et votre environnement créent le résultat final. Votre motivation est simplement une quantité limitée d’initiative que vous utilisez pour changer vos habitudes et votre environnement.

 

Appliquée de cette façon, la motivation peut vous aider à créer un nouvel emploi du temps qui inclut un temps de pratique quotidien. Elle peut vous aider à vous inscrire enfin à des cours de guitare. Elle peut vous aider à effectuer des changements pour soutenir votre engagement à apprendre la guitare. Mais à long terme, cela ne vous aidera pas toujours à pratiquer tous les jours. Parfois, vous n’en aurez tout simplement pas envie.

Si vous adoptez une vision à court terme et investissez mal votre motivation, vous ne développerez jamais un cycle d’habitudes qui produit les résultats que vous souhaitez. Pour un guitariste accompli, il n’est pas plus difficile de s’entraîner tous les jours que de se brosser les dents tous les jours. Les habitudes, une fois formées, s’auto-entretiennent.

Imaginons que vous n’ayez pas assez pratiqué ces derniers temps et qu’aujourd’hui, vous ayez un jour de congé et souhaitiez remédier à cette situation. Au lieu d’utiliser votre motivation pour vous entraîner pendant deux heures un dimanche, pourquoi ne pas utiliser ce temps pour comprendre pourquoi vous avez si peu de temps, et faire le changement qui vous permettra de récupérer une partie de votre temps ? Pour la plupart des gens, « je n’ai pas le temps » n’est qu’une excuse.

Photo de deux guitaristes jouant ensemble

Fixez-vous un objectif

Vous devriez connaître d’emblée votre objectif de pratique quotidienne. Il s’agit du nombre de minutes que vous souhaitez consacrer à votre pratique quotidienne, pour toujours.

Le pouvoir de l’environnement

 

Votre environnement joue un rôle important dans le fait que vous vous entraîniez ou non.

 

  • Avez-vous un moment précis de la journée réservé à la pratique ? Si non, comment pensez-vous trouver le temps ?
  • Vous fixez-vous des objectifs chaque jour ? Si non, pourquoi ?
  • Disposez-vous d’un endroit dédié à la pratique chez vous, équipé des ressources dont vous avez besoin ?
  • Avez-vous un objectif réaliste de pratique quotidienne ?
  • Avez-vous mis en place un plan pour faire face aux imprévus, comme les voyages ?

Ce sont tous des facteurs de soutien fournis par votre environnement et vos décisions antérieures. Sans eux, il est déraisonnable de s’attendre à ce que votre pratique soit tout sauf irrégulière.

Dans les mauvais moments, tenez bon

Une fois que vous vous êtes engagé à pratiquer la guitare tous les jours et que vous avez gardé cette habitude pendant des mois, voire des années, que ferez-vous si vous tombez malade, si vous vous blessez, si vous avez des problèmes financiers, si vous avez des problèmes familiaux ou si vous êtes confronté à d’autres aléas de la vie ? Si vous ne voulez pas perdre des années de construction patiente d’une bonne habitude, ce n’est pas le moment de l’abandonner. Au contraire, révisez l’habitude pour qu’elle reflète la nouvelle réalité à laquelle vous êtes confronté. Vous seul pouvez décider de la révision appropriée. Mais faites tout ce que vous pouvez pour vous assurer de prendre votre guitare tous les jours. Même si vous décidez que vous ne le ferez que 10 minutes par jour jusqu’à ce que le beau temps arrive. Tenir sur le fil d’un ongle ne fera pas que préserver cette habitude que vous avez construite, mais cela vous rendra plus fort. Cela envoie un signal clair de haut en bas de votre colonne vertébrale, qui rayonne dans chaque cellule de votre corps :

 

« J’honore mes propres engagements. »

Photo des mains d'un guitariste

Dans les bons moments, visez plus haut

Peut-être disposez-vous d’une pause de trois mois à l’école, d’un mois de congé sabbatique ou parental au travail, ou d’une autre brève période de repos par rapport à vos obligations normales. La plupart d’entre nous avons la chance d’avoir une pause dans nos engagements habituels au cours de notre vie. Et dans certains cas, c’est l’occasion d’amener votre jeu de guitare à un niveau supérieur. Ou peut-être que l’horaire de votre nouvel emploi vous semble très confortable et que vous vous installez facilement pour pratiquer 60 minutes ou plus chaque jour.

 

Lorsque les choses vont bien, résistez à l’envie de vous féliciter. Baissez la tête et allez de l’avant. Si vos 30 minutes de pratique sont passées en un clin d’œil, demandez-vous si vous avez un peu plus de temps aujourd’hui. Lorsque tout semble aller dans votre sens, poussez un peu plus haut.

 

Appuyez sur le bouton de réinitialisation – en commençant aujourd’hui

 

Combien de jours sur les 30 derniers jours avez-vous pratiqué ? Soyez honnête.

 

Il est temps pour vous d’appuyer sur le bouton de réinitialisation et de renouveler votre engagement à pratiquer. Vous pouvez appuyer sur ce bouton chaque fois que vous êtes déçu de votre manque de pratique.

 

Avant d’appuyer sur ce bouton, pardonnez-vous vos manquements et engagez-vous à faire mieux à l’avenir.

 

Voici ce que vous devez faire :

 

  1. Prenez une feuille de papier, et dessinez quatre rangées de 7 cases. Cela représente les quatre prochaines semaines, à partir d’aujourd’hui. Peu importe que l’on soit mardi 13. Votre nouveau programme commence maintenant.
  2. En haut de ce papier, écrivez votre objectif de pratique quotidienne. Promettez-vous ni plus ni moins que quatre semaines d’exécution sans faille. Transportez cette carte avec vous. Rappelez-vous votre engagement et ne laissez rien vous empêcher de l’atteindre.
  3. Au bout de ces quatre semaines, vous verrez les choses beaucoup plus clairement.

In fine

Votre pratique de la guitare, une fois qu’elle devient un engagement ferme, n’est pas seulement un moyen d’apprendre à jouer de la musique. C’est un moyen de vous rendre la pareille. C’est une façon de vous communiquer clairement et fermement à vous-même que vous êtes une personne qui a la force d’accomplir vos objectifs. Le « bûcher » peut devenir un rappel puissant de la force positive dont vous êtes capable, si vous y consacrez suffisamment de temps. Et dans ces moments où vos doigts se sentent pleinement maîtres de l’instrument, vous verrez que les résultats de cet effort parlent d’eux-mêmes. Vous vous sentez un peu trop découragé ? Prenez 5 minutes et allez lire cet article, je suis sûr qu’il vous aidera.

Tags:
Blog

Stéphane Pamina

Stéphane est un guitariste professionnel, professeur et membre d’honneur de l’EGF. Au fil de sa carrière, Stéphane a eu l’occasion de travailler avec Paul Simon, Tori Amos, Stone Temple Pilots, et bien d’autres.

Voir tous les posts de l'auteur

Ces articles pourraient vous intéresser :

Améliorer le son de votre guitare acoustique, à la maison !

Pour beaucoup de guitaristes, les guitares acoustiques peuvent sembler être des instruments à un coup. Après tout, ce…

Comment le humbucker a-t-il été inventé ?

De Joe Pass à Slash, le micro humbucker est une pièce emblématique de l’équipement qui a aidé d’innombrables…

Le meilleur moment de la journée pour s’entraîner

À quelle heure devez-vous vous entraîner chaque jour ? Le meilleur moment de la journée est celui qui…

Articles Populaires
Articles Récents